Geneviève Duplessis

Logofondtransparent.png

Alphé

Estampe originale, Sérigraphie 2 couleurs

Encre à l’eau, Papier 100% coton, 18’’ x 24’’

Imprimer à L’Imprimerie Centre d’Artiste en 2018

À Montréal, pendant un concert de casseroles pour appuyer la grève étudiante de 2012, j’ai saisi  l’image d’une fillette sur les épaules de son père.  Elle tenait une poupée  dans ses bras.

C’était une de ces photos prises en rafale, découverte après coup. En la revoyant, en y regardant de plus près, j’ai cru reconnaître Alphée des étoiles. Une enfant magnifique atteinte du syndrome Smith-Lemli-Opitz. Ce n’est pas elle, ce n’est pas moi a-t-elle dit à son père. J’ai regardé les mains, les yeux, la bouche, j’ai vu un ange, une de ces créatures magiques, nacrée d’innocence et de candeur, ma perle rare. 

Mon cœur s’est ouvert comme une huître, j’ai voulu montrer sa beauté au reste du monde et visiter son âme.   Voilà, j’ai commencé par la dessiner, puis j’ai tenté la sérigraphie. Dans des gestes mal contrôlés, je l’ai imprimé à la main, à partir d’un premier cadre de sérigraphie sur lequel j’avais transféré, par méthode photochimique, un typon en 2 sections, faute de moyen. Première couleur; c’est par accident que j’ai poussé l’encre à deux reprises à quelques microns l’une de l’autre pour m’arrêter à mi-chemin.  Deuxième couleur, je l’ai quand même imprimé, je survis au hasard de mes accidents et de mes erreurs.

Alphée m’est apparue en paix au dessus du tumulte de la révolte, un bras appuyé sur la tête de celui qui la porte sur ses épaules en la maintenant  hors de l’eau. Finalement ce n’est peut-être pas son père. Quand à la poupée, dans le contexte d’une manifestation étudiante, peut-être est-elle nue pour symboliser les sacrifices que doivent faire les moins nantis pour accéder à une éducation supérieure. Qui sait?

C’était en mai 2012.